Pirates des Caraïbes » est toujours le roi du box-office

Publié le par 1001tendances

AFPRelaxfil Le quatrième volet de la saga « Pirates des Caraïbes » navigue toujours dans les eaux calmes du succès. En effet, cette adaptation avec Penélope Cruz et Johnny Depp occupe la tête du box-office pour la deuxième semaine d’affilée. Cette œuvre a surpassé d’autres productions tout aussi intéressantes comme « Very Bad Trip 2 » et « Minuit à Paris », entre autres. 

Le nouveau classement du box-office français est disponible, et c’est sans surprise que nous retrouvons « Pirates des Caraïbes » en première position. Ce film de Rob Marshall, avec Johnny Depp et Penélope Cruz, a attiré pas moins de 865.588 cinéphiles. À savoir que cette adaptation n’est encore qu’à sa deuxième semaine de diffusion en France.


 


« Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence » reste le favori du public. Cette semaine, il a coiffé au poteau plusieurs créations très intéressantes. Cette fois-ci, ses deux dauphins sont « Very Bad Trip 2 » et « Minuit à Paris ». Le premier film est à sa première semaine de diffusion en France et a récolté 802.166 entrées. Vu l’engouement des spectateurs pour cette adaptation, il est bien parti pour reprendre la couronne de « Pirates des Caraïbes ».

Les autres œuvres faisant partie de ce Top 10 sont « The Tree of Life » et « La Conquête » qui atterrissent à la quatrième et cinquième place respectivement. Ils sont suivis par « Fast and Furious 5 », « La Défense Lincoln » et « Le Gamin au Vélo ». Les deux dernières places sont occupées par « Le Complexe du castor » et « Thor ».

Le nouveau volet de « Pirates des Caraïbes » domine encore et toujours le box-office français. Il est vrai que cette production a battu la plupart de ses adversaires avec aisance, mais rien n’est encore gagné. Le capitaine Jack Sparrow et ses acolytes vont devoir se battre pour conserver leur position.

Fautes de frappe : pirate, caraibe, piratse, carraibes

Article publié le 02/06/11 sur referencement-internet-web.com

Publié dans Cinéma

Commenter cet article