Après Spotify, Deezer limite l’écoute gratuite de musique

Publié le par 1001tendances

http://cache.20minutes.fr/img/photos/gizmodo/2011-06/2011-06-07/article_deezer-300x158.jpgLe streaming gratuit et illimité vient de recevoir une gigantesque gifle. Deezer, pionnier du genre, a dévoilé une nouvelle version de son site qui limite fortement l’écoute non payante de morceaux. Désormais, les visiteurs qui ne sont pas abonnés à une offre payante ne pourront plus écouter que 5 heures de musique par mois.

 

Le service français suit donc l’exemple du suédois Spotify, qui avait fait de même voici quelques semaines d'une manière quelque peu différente : les clients de la version gratuite ont droit à 10 heures d’écoute par mois mais ne peuvent écouter plus de cinq fois le même titre.

La restriction est d'un autre ordre chez Deezer, mais risque également de mal passer auprès des utilisateurs habitués au « robinet à musique » gratuit, que beaucoup considéraient comme l’alternative au piratage de chansons. Pour faire passer la pilule, Deezer a fait évoluer son site : il est désormais en HTML5 – et non plus en Flash – et est annoncé comme « cinq fois plus rapide » par l'entreprise. Celle-ci a également accentué le côté social en améliorant ses liens avec Facebook et a renforcé l’aspect éditorial.

Du Flash à HTML 5

« Les utilisateurs très actifs seront fortement encouragés à tester les offres d’abonnement illimité. Les utilisateurs occasionnels du service pourront continuer à profiter du service pour un usage de découverte et de partage », indique le communiqué de Deezer.
Ce changement a déjà provoqué une première réaction - négative - de l'Adami (société de gestion collective des droits de propriété intellectuelle des artistes-interprètes). Dans un communiqué, elle se demande « pourquoi (...) limiter l’écoute gratuite à 5 heures/mois comme vient de l’annoncer le champion français du streaming ? Nous y voyons l’exigence des producteurs qui une fois de plus se trompent de modèle économique. Imaginez qu’on limite l’écoute de la radio à quelques heures par mois. Les ventes de disques s’en trouveraient elles dopées ? ».
Article publié le 06/06/11 sur 01net.com

Publié dans Musique

Commenter cet article